Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
parallax background
Parapente
Auvergne
19 novembre 2018
Comment poser un lanterneau en dix étapes
23 juillet 2018
Parapente

Nous avons décidé d'apprendre à voler

Et si on apprenait à voler? Voilà le défi que l'on s'est donné pour se prendre un grand shot d'adrénaline avant de commencer notre Roadtrip à travers les Dolomites, le Tyrol et la Bavière.
En route pour Annecy, un des plus beau spot d'Europe, pour apprendre à voler seule en parapente.

ADRÉNALINE


Une semaine de stage pour apprendre à voler.
Il se déroule sur cinq jours, 9h de cours par jour: le matin la pratique et l'après midi la théorie... c'est vraiment intense, mais très complet !

Les deux premiers jours cela se passe sur une pente école où nous apprenons à déplier notre voile, installer et démêler les suspentes (ce sont les fils qui nous relient à la voile), on y apprend la patience en prime, les premiers gestes et les premières techniques pour contrôler sa voile au décollage et bien sûr replier et bien ranger son matériel, c'est une étape très importante pour son entretien et notre sécurité.


Les premiers jours sont plutôt intenses et physiquement fatigant. Les premières sensations commencent à se faire ressentir mais nous savons que les plus fortes restent à venir.
Nous y voilà, le jour 3, jour de notre premier grand vol...
Le premier grand vol se passe en solo, sur un vrai déco avec 15min de vol, 1000m de dénivelé, bref "ok ça ne rigole pas".
On débranche son cerveau, on déplie notre voile, on applique machinalement ce que l'on a appris les premiers jours et puis... bah... faut y aller !!
Notre formateur communique avec nous par radio, nous donne toutes les infos pour que cela se passe bien une fois dans les airs.

 

"Ok Anais... tu es prête? Quand tu le sens tu y vas, tu cours à fond..."

Ça y est on vole, c'est complètement dingue comme sensation, on se sent porté par la voile, on est seul, pas un bruit, une sensation de liberté et de légèreté indescriptible...

Les jours suivants nous enchaînons les grands vols le matin (environ trois par matinée) et l'après midi nous apprenons la météorologie et les techniques de vol pour mieux comprendre et maîtriser.
Enfin le dernier jour nous réalisons un rêve... Décoller du Col de la Forclaz et survoler le lac d'Annecy... C'était dingue !

(Nous partageons cela avec vous en images dans la vidéo ci-dessous)